Si j’aurais su, j’aurais pas venu. Levé à 5:00 au pied du Honneck à 6:00, Philippe, notre accompagnateur, était là, à pied d’œuvre, un café chaud nous attendait. Visibilité 2 m à l’extérieur, à peine plus à l’intérieur, un brouillard à couper au couteau.

Mais qu’est ce qui m’a pris de proposer cette balade à Georges, c’était sûr qu’il allait accepter. On est content d’avoir Philippe, il semble savoir où il va, mais pour voir quoi? Après quelques secondes d’hésitation le temps de marquer notre territoire on part, destination la Réserve Naturelle Frankenthal-Missheimle où parait-il il y en a. Effectivement , ouvrez bien les yeux, il y en a, plus de 800 chamois évoluent dans le Massif des Vosges. La majorité habite dans les cirques glaciaires et forêts d’altitudes sauvages du Massif du Hohneck. Et cette lumière, cette lumière. Qui brille d’abord par son absence, puis d’un gris moutoneux elle vire vers le blanc cotonneux et tout d’un coup…lever de soleil, le gris se transforme en rouge, quelques secondes, pour tirer vers le jaune et la magie disparaît, avec le brouillard. Quelle émotion!